Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le handicap et le genre

Le handicap et le genre

Qu'est-ce que le genre ? À quoi cela renvoie-t-il ? Qu'est-ce que cela implique en termes d'insertion professionnelle, sociale ? Et surtout, quelles sont les difficultés rencontrées par les personnes en situation de handicap selon leur genre ?

On parlait auparavant du "sexe" d'une personne. Mais la définition du genre va plus loin que cela. Car, il est important de préciser que la différence ne se situe pas seulement au niveau biologique comme le "sexe" le suppose. L'étude sociologique autour du genre se situe également sur les différences sociales que cela implique. Les représentations sociales, le regard d'autrui sont autant d'indicateurs sociaux. 

Le regard que j'aimerai apporter est plus spécifique et se situe au niveau de l'insertion professionnelle. Que l'on soit un homme ou une femme, notre parcours professionnel sera impact d'une manière différente. Notre insertion professionnelle sera plus ou moins orientée par les préjugés et les stéréotypes. Même si la tendance voudrait qu'il y ait une homogénéisation et une non-discrimination à l'embauche, dans les faits, ce n'est pas le cas. 

Selon le Code du travail: « aucune personne ne peut être écartée d’une procédure de recrutement [...] en raison de son apparence physique » (Code du travail, art. L122-45).

La définition met en avant la différenciation biologique, mais comme a pu le voir plus haut, elles ne sont plus centrales et pourtant elle est toujours socialement présente. "C'est la première chose que l'on voit". La loi prévoit effectivement de ne "pas écarter" une personne d'une "procédure de recrutement", mais elle ne prévoit pas de ne "pas écarte" du recrutement final. Voilà pourquoi de ce point de vue là elle peut sembler manquer de clarté.

Mais il existe encore des métiers qui ont des connotations normées se sexuées. Il existe encore des "métiers de femmes" et des "métiers d'hommes". Pour aller au-delà de ces connotations, l'homme ou la femme qui désire intégrer un métier va devoir s'approprier des normes sociales stéréotypées. À l'université, une distinction est importante à mettre en avant, la proportion d'hommes ou de femmes va varier selon si l'on est en Sciences sociales ou en Sciences techniques.

Mais concernant maintenant les personnes en situation de handicap "non écarté" de la procédure de recrutement de par leur aspect physique, la différence d'insertion professionnelle entre les hommes et les femmes en situation de handicap est également en question et elle l'est d'autant plus du faible taux d'embauche de ces personnes. La question centrale devient alors : une discrimination à l'embauche liée à une situation de handicap vient-elle se surrajouter à la discrimination homme femme déjà présente dans le monde de l'entreprise ?

Cette dimension pourrait alors être étudiée au sein des établissements spécialisés (des ESAT) et ainsi voir la proportion d'hommes ou de femmes en milieu adapté. Car dans ces établissements la discrimination liée au handicap ne semble pas présente à l'entrée de l'institution.

Lors de la recherche effectuée lors de mon M2 autour des besoins de formation des travailleurs handicapés en ESAT en Champagne-Ardenne, un élément non généralisable, mais néanmoins notable était présent. Il ne concerne pas spécifiquement l'embauche, mais les besoins de formation selon que le/la directeur(trice) soit un homme ou une femme. Mais des deux établissements étudiés, l'un était sous la direction d'une femme et l'optique était liée à l'accompagnement médico-social et l'autre était sous la direction d'un homme et sous-entendait une vision liée à la rentabilité et la productivité.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Jérôme Jouret


Voir le profil de Jérôme Jouret sur le portail Overblog

Commenter cet article