Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'importance du réseau professionnel dans le champ de l'insertion des jeunes travailleurs handicapés.

L'importance du réseau professionnel dans le champ de l'insertion des jeunes travailleurs handicapés.

L'essentiel du travail que je fais actuellement se met en place selon plusieurs questions. Qui sont les jeunes travailleurs handicapés ? Quelles sont leurs principales difficultés ? Qu'en est-il de leurs réussites d'insertion professionnelle ? Mais finalement, la question qui vient mettre du lien est celle qui concerne le réseau professionnel d'accompagnement. 

Qui sont ces médiateurs qui jonglent en permanence entre l'ordinaire et l'adapté, ceux qui ont des contacts privilégiés avec certaines entreprises et ceux qui ont du mal à être au plus proche de l'accompagnement du jeune.

Il en existe, en France un grand nombre, que ce soit via les Cap emploi, via les associations de parents ou également pôle emploi. La MDPH ( Maison départementale des personnes handicapés) semble être au centre de ce grand réseau professionnel. Mais en réalité, qu'en est-il réellement du fonctionnement de ce réseau dans les petites communes ou dans les villes de moyenne densité ?

Le réseau tient souvent à la volonté d'une ou deux structures ou même d'une ou deux personnes dans ces structures qui deviennent les personnes "référentes handicap". Ce sont ces personnes qui vont être en charge de trouver les bons interlocuteurs, de créer des relations de confiance avec les entreprises locales pour permettre une insertion professionnelle réussie.

Il existe donc une très grande diversité de prise en charge, car le réseau ne semble pas fluide de la même manière dans toutes les régions et dans toutes les institutions et structures d'accompagnement. Le rôle de la médiation sociale est donc primordial dans tous les accompagnements. Les personnes ressources sont rares et bien souvent elles se sentent isolées et submergées par la lourdeur administrative de la prise en charge.

L'idée est donc de favoriser l'échange des situations rencontrées par ces acteurs. Ainsi la résolution d'une situation problématique avec un jeune dans une région (comment il s'en est sorti ? Quelles personnes il a rencontré ?) pourrait être utile dans une autre situation rencontrée par un autre jeune dans une autre région. Favoriser le réseau de connaissance, c'est favoriser l'échange d'information et donc améliorer l'insertion et l'intégration professionnelle.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Jérôme Jouret

Jérôme Jouret est doctorant en sociologie sous la codirection d’Emmanuelle Leclercq et Florence Legendre. Il est, titulaire d’un master de science de l’éducation, orientation pratique et ingénierie de la formation dans un parcours Handicap et Besoin Éducatif Particulier, d’une maîtrise en psychopathologie et d’une licence en psychologie. Il a réalisé son mémoire de master sur le thème des besoins de formation des travailleurs d’ESAT en Champagne Ardennes sous la direction de Florence Legendre et en partenariat avec l’UNIFAF Châlons en Champagne.
Voir le profil de Jérôme Jouret sur le portail Overblog

Commenter cet article